Eglise romane de Tohogne

 - Les nefs

 (Les fonts baptismaux)

 

Les nefs (les fonts baptismaux).

Les fonts baptismaux (datant de la fin du XIIIe s. ou début du XIVe s.).

Les fonts baptismaux (datant de la fin du XIIIe s. ou début du XIVe s.).

Placés dans l’axe de la première travée, dans la petite nef nord, les fonts baptismaux, de tradition romane, font belle impression. Calcaire bleu de Meuse, 86 cm. Ecole mosane (± fin du XIIIe ou début du XIVe siècle).

La cuve circulaire est cantonnée de quatre têtes d’hommes bien saillantes.

La cuve circulaire est cantonnée de quatre têtes d’hommes bien saillantes.

Une des quatre têtes, dotée d’une austère expression et le décor de feuillage.

Une des quatre têtes, dotée d’une austère expression et le décor de feuillage.

La cuve circulaire (cantonnée de quatre têtes bien saillantes, les parois ayant un décor de feuillages), est supportée par un gros fût central entouré de quatre colonnettes reposant sur une base quadrangulaire. Si ces fonts restent fidèles à l’un des types mosans traditionnels, le style gothique apparaît dans la sculpture des têtes et dans le décor du feuillage (feuilles de plantain). Malgré leur taille sommaire, les têtes d’angle sont dotées d’une remarquable qualité d’austère et sévère expression, qui varie d’une tête à l’autre et même pour chacun des profils, malgré la rigoureuse symétrie des traits. Ces visages sculptés symbolisent les quatre fleuves de sagesse de la Bible. Le couvercle actuel est en cuivre battu. Il repose simplement sur le plat de la vasque.

Derniere mise à jour le 23/05/17 Derniers éléments ajoutés Recherche sur le site

 

EditRegion5 27/05/07